Peinture de figurines et internet

Je suis depuis longtemps dans le hobby. L'ai-je déjà dit, je célèbre cette année ma 30e année de wargame! Inutile de dire que si, quand j'ai débuté, l'internet existait déjà, son utilisation était confinée à un cercle ultra restreint d'universitaires et de passionnés. Or sans l'internet, notre hobby ne serait pas ce qu'il est. Bien sûr, il permet, avec une extraordinaire facilité, de se retrouver et d'organiser événements et tournois sans avoir à se poser la question du choix des média pour le faire.

 

Mais il y a plus que ça, et en particulier cet aspect du hobby auquel vous n'auriez peut-être pas songé. Je veux parler de la peinture des figurines. Comme moi, vous aimez probablement publier le résultat de vos travaux, recueillir des commentaires, voire des louanges, et discuter de vos techniques respectives. Ces innombrables échanges tendent à répandre une connaissance dont on ne pouvait admirer les résultats, au temps jadis, que dans les vitrines des magasins de modélisme. Par conséquence, le niveau et la qualité de ce qui vient sur nos tables de jeu a considérablement augmenté. Un petit voyage dans le temps s'impose....

 

La photo ci dessous n'est pas de moi, elle a près de 40 ans et illustrait le tout premier article que j'ai lu sur ce qu'on appelait alors le jeu d'histoire avec une "partie" de "La Flêche et l'Epée", guillemets de rigueur car la diversité des troupes (légionnaires, vikings, cavaliers du XVe siècle, chevaliesr normands démontés) montre que l'esprit "anachronique" qui fait s'affronter sur les tables des adversaires séparés de plusieurs siècles ne date pas d'hier! Je vous fais juge et vous laisse découvrir cette photo qui m'avait émerveillé alors.

 

Old wargame

 

×