PanzerKampfWagen III Ausf E

Pzkie 17

 

Dès l'arrivée au pouvoir des nazis en 1933, la modernisation de la Reichswehr devint encore plus prioritaire qu'elle ne l'était. Et dans ce programme, le char d'assaut allait occuper une place prioritaire, car les armées allemandes, même si elles n'avaient au cours du coflit précédent su développer un blindé performant,  n'avaient certes pas oublié le rôle qu'il avait joué dans leur défaite en 1918. On confia au général Heinz Guderian la responsabilité de définir les caractéristiques du nouveau char d'assaut, et d'en superviser la réalisation. Malheureusement pour ces projets grandioses, l'industrie allemande était encore loin d'avoir la capacité de produire le char moyen à tourelle triplace, équipé d'un canon de 37 mm et de radio dont rêvait le visionnaire. Il fallut se rabattre sur les Panzer I & II, qui permirent toutefos d'accumuler l'expérience nécessaire. En conséquence, ce n'est pas avant 1937 que les prototypes purent être réalisés, et le Panzer III ne devint pas avant la campagne de France assez nombreux pour équiper les Panzerdivisionen en nombre suffisant. Les chars tchèques capturés en 1938 allaient continuer à fournir pendant l'invasion de la France les effectifs de la moitié des divisions allemandes.

 

De fait, ce n'est pas avant 1939 que le premier modèle de série, le type E (Ausführung E , Ausf E en abrégé) sera produit, à 96 exempalires avant la campagne de France. Par rapport à ses successeurs au trop mince blindage, la protection a été portée à 30 mm - à titre de comparaison, son équivalent français, le SOMUA S35, a 47 mm de blindage frontal, incliné en outre à 45 degrés. Le char bénéficie d'une tourelle triplace et d'un intercom pour facilitér la communication entre les membres d'équipage , et chaque char est aussi équipé de radio qui permettent une meilleure coordination tactique ( ailleurs, celle ci se fait par fanions...). Il est armé d'un canon KwK 36 de 37 mm, adéquat contre la plupart des chars de l'époque même s'il manque de punch face aux chars français, de 2 mitrailleuses MG 34 coaxiales en tourelle, et d'un MG 34 à la proue. IL peut atteindre 40 km/h, avec une autoinomie de 165 km.

 

La maquette

Avouons le, j'ai reçu ces chasr tout montés et n'ai réalisé que la mise en peinture. Apparemment, certains sont de la marque PSC et d'autre de chez Armourfast Les deux marques proposent des modèles du type "fast build" Ce ne sont d'ailleurs pas des Panzer III E, mais plus probablement des type F ou G, dont j'ai retiré la RommelKuste (la caisse trapézoïdale à l'arrière de la tourelle) pour leur rendre un aspect plus conforme.

 

Pzkie 16Pzkie 23

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×