PanzerKampfWagen II Ausf C

 

Img 0716

 

 

Le  Panzer I était une solution d'attente en attendant que des chars plus puissants puissent être construits. Toutefois, leur développement, plus complexe que prévu, prit du retard. C'est ainsi que dès 1934, le Bureau des Armements émit une spécification pour un nouveau char intermédiare. C'était fondamentalement une version agrandie, mieux protégée du Panzer I, dotée d'un canon automatique de 20 mm KwK 30 capable de tirer des obus explosifs et antichar, capables de percer les blindages existant à l'époque. Une centaine de modèles de présérie permirent de tester et modifier le char, et la production en série commença en juillet 1937. Elle devait durer jusqu'en 1941 pour le modèle Ausf C, et décembre 1942 pour le modèle Ausf F, mieux blindé. Au total, plus de 1500 Panzer II furent construits, sans tenir de la version L (Luchs, Lynx) qui est en fait un char totalement différent avec le même nom, un peu comme le Tigre II l'est vis à vis du Tigre I.

 

Le Panzer II fut en fait le cheval de bataille de la Panzerwaffe durant les campagnes des 3 premières années de guerre. Le char remplit sa mission efficacement en Pologne et en France, mais au prix de lourdes pertes  : son blindage frontal de 14 mm étéit notoirement insuffisant contre les pièces polonaises de 37 mm, anglaises de 40 mm ou françaises de 25 et 47 mm. Ce n'est pas sans appréhension que les équipages  affrontaient leurs ennemis, mais la rapidité du char (40km/h avec une autonomie de 200 km) et la supériorité tactique donnée par la radio lui permirent de surpasser ses opposants par la manoeuvre. Contre l'infanterie, son canon à tir  rapide de 20 mm doté de munitions explosives et sa mitrailleuse coaxiale MG 24 en feront un adversaire redoutable.

 

Les Maquettes

Il existe de nombreux modèles de Panzer II Ausf C - le plus fréquent de la campagne de France, comme celui qui est photographié ici, reconnaissable à son avant arrondi - mais ma collection ne comporte en fait que 2 marques, toutes deux spécialistes du "fast build", S-Models (chinoise) et First to Fight (polonaise, et spécialisée dans la campagne de Pologne de 1939).

 

Le modèle First to Fight

 

Img 0700Img 0720

C'est une excellente maquette, quasiment inratable. Il existe bien quelques pièces fines et fragiles (le canon, la mitrailleuse, la goulotte du côté gauche), mais c'est tout! Je vous laisse apprécier le détail stupéfiant des chenillages moulés d'une seule pièce. Seule ombre au tableau, la trappe de tourelle ne peut pas être ouverte.

 

La maquette S-Models

 

Pzkie 20

 

Pzkie 18

Elle est très similaire à celled e First to Fight dans son montage, même s'il existe quelques différences. Les chars sont vendus à raison de  2 par boîte (le prix individuel des modèles est similaire); il est possible de coller la trappe de tourelle en position ouverte, mais comme pour les autres maquettes de la marque, ce sera à vous de fournir la figurine du chef de char; enfin, S-Models fournit comme d'habitude des pièces en photodécoupe : le canon (un double en plastique est sur la grappe), la protection de l'échappement, certains outils.

Ajouter un commentaire

 
×